Rechercher
  • Marie Gautier Thérapeute

Les Résolutions ou l'art de la motivation

Mis à jour : 16 févr. 2019

Le manque de constance et de volonté est une caractéristique exclusivement humaine.


Jusqu'où puis-je aller ?

Si l’on observe un chat par exemple (et je sais de quoi je parle), il étudie la situation, les dangers, ses probabilités de réussite avant de passer à l’action.

Il prend son temps et s’il juge que ses chances sont inférieures à son risque d’échec, il passe à autre chose.

C’est ainsi que beaucoup de chats ne sont d’absolument aucun secours pour chasser des mastodontes de rats.


L’humain est ainsi fait qu’il aime prendre de bonnes résolutions, notamment le premier janvier…


Il choisit de se mettre à l’épreuve sur un sujet censé :


1. Améliorer sa santé, par exemple « je ne mets plus de sucre dans mon café » ou pire « j’arrête le sucre ».



2. Modifier son comportement avec les autres, comme « Je vais passer un peu moins de temps avec mon chiffon et plus avec mes enfants » ou (ce qui est vraiment admirable) «Je vais couper mon smartphone quand je suis au restaurant ou au café avec mes potes ».


3. Corriger un trait de caractère ou une habitude que l’on n’aime pas et dont on a sacrément du mal à se départir, tel que «c’est décidé, j’arrête de me mettre en colère pour un oui ou pour un non.» ou «j’arrête de regarder des trucs débiles à la télé» ou «je me couche plus tôt».

Voilà qui est parfait, parce qu’a priori, cela signifie que l’on a identifié quelque chose qui ne va pas, qui nous gêne ou qui gêne les autres ce qui revient au même puisque finalement embêter les autres est drôle jusqu’à un certain point…


Alors, en général, ça se passe comme ça :


1) On valide la résolution.

2) Souvent on la note quelque part pour qu’elle soit bien visible.

3) Généralement on en informe notre entourage pour qu’il nous encourage, voire nous félicite de cette décision.


Soit la résolution est juste, équilibrée, adaptée et on la tiendra sans problème.

Soit elle n’est pas judicieuse et on s’en aperçoit très vite avec des marqueurs tels que la mauvaise humeur, la nervosité, une impression d’être contraint et finalement mal à l’aise.


A ce stade, deux attitudes sont possibles :


  • On fait preuve de volonté, on s’accroche, on persévère.

  • On capitule.


Si vous êtes #optimiste, tout se passera bien et l’échec ne vous affectera pas longtemps. Si vous ne l’êtes pas, vous risquez de vous décevoir avec tout ce que cela comporte comme frustration, jugement et en général, le pessimiste ne s’épargne pas et a le chic pour en rajouter.

Mais pire, vous devrez affronter les autres avec les «Bah, je croyais que tu avais arrêté de fumer.», «Alors, tu recommences à boire du Coca ! »…


Difficile de s'affranchir du regard des autres...

Comment faire ? Doit-on arrêter d’avoir les yeux plus gros que le ventre, de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, de prendre des bâtons pour se faire battre ?

La réponse est OUI.


Doit-on arrêter de prendre de bonnes résolutions ? la réponse est NON.


J’en reviens à mon histoire de sucre du début. Il vaut mieux décider de supprimer le pain au chocolat du matin que d’arrêter tous les desserts, il vaut mieux choisir de faire 2 kilomètres à pied par jour que 5, ou 10 minutes de méditation quotidienne que 20. Et un jour, l’année suivante peut-être, vous pourrez tenir les 5 kilomètres par jour, parce que ce geste aura intégré votre vie, il fera partie de votre quotidien et ne sera plus un acte isolé.


Le bienfait d’une résolution ne réside pas dans la difficulté de l’#objectif mais dans notre #capacité à maintenir notre motivation et notre constance.


Prendre une résolution pour "plaire" aux autres est un mauvais plan. Restez discret sur le #changement que vous vous imposez ainsi vous n’aurez pas à subir la pression en cas d’échec. C’est une histoire entre vous et vous.


Si vous pensez que quelque chose est bon, alors foncez, n’abandonnez pas, soyez tenace et constant.



Allez, c'est parti. Réfléchissez bien, choisissez quelque chose que vous voudriez vraiment changer dans votre vie, quelque chose qui vous rend suffisamment malheureux (pas trop quand même) ou qui vous insupporte, bref le truc qui ne va pas et concentrez-vous sur ce point précis.


Surtout, surtout, ne dites rien à personne. Vivez votre défi tout seul. Bonne chance et bravo (je ne sais pas pourquoi, mais je suis sûre que vous allez y arriver).


" Faire de son mieux, cela n'existe pas : on fait la chose ou on ne la fait pas. " Jiddu Krishnamurti.

Pour Eva P. avec ma profonde affection

#résolutions #bonnesrésolutions #motivation #ténacité #constance #développementpersonnel #nabandonnezjamais #toutestpossible #seconnaitre #connaitreseslimites #objectifsrealistes #fairecequelondit #équilibre


MARIE GAUTIER THÉRAPEUTE

PARIS

info@mariegautier.com

TEL +33 06 16 07 57 17

CONSULTATIONS

sur rendez-vous uniquement

Du dimanche au jeudi au cabinet

12, rue Blanche - 75009 PARIS

ou à domicile

 

  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon
  • LinkedIn - Black Circle