Rechercher

Une chose à la fois

Mis à jour : 16 févr. 2019

Il paraît que Napoléon pouvait faire plusieurs choses à la fois. Est-ce possible ?


La réponse est non. Dans un article publié en 2010 dans la revue Sciences, les neurologues français Étienne Koechlin et Sylvain Charron, du Laboratoire de neurosciences cognitives de l’Inserm, à l’École normale supérieure à Paris, ont démontré que le cerveau multitâche était un mythe.



« Le cerveau nous permet de réaliser deux tâches simultanément si leur exécution est devenue automatique et inconsciente, grâce à l’apprentissage répétitif. C’est le cas lorsque nous marchons et discutons en même temps », explique le Dr Baillet.



Quoiqu'il en soit, posons-nous la question de savoir s'il est bon et utile de faire deux choses simultanément.


Voici quelques exemples :


Je déjeune devant mon écran de smartphone ou je me prépare un plateau-télé.

A votre avis, que se passe-t-il ? Qui prend le pas sur les deux activités simultanées ?


Oui, bien répondu, c'est toujours l'image, elle absorbe toute notre attention et nous fait perdre le contrôle.


Plaisir ou réflexe ?

Vous ne pouvez pas apprécier complètement ce que vous mangez, en général vous mangez vite, vous mangez mal, vous mangez trop, vous faites du remplissage et en 10 minutes maximum, le repas est terminé.


Vous venez d'envoyer vers l'estomac des aliments à traiter, sans les avoir savourés, ni mâchés, ni dosés. Il faut 15 à 20 minutes pour que le message "j'ai assez mangé" arrive au cerveau, mais trop tard, vous avez déjà tout avalé et sans doute beaucoup plus que vous n'en aviez besoin.


Autre exemple :


Vous téléphonez à votre meilleur(e) ami(e) en répondant à vos textos, notifications...

Pourquoi ?


Est-ce que votre interlocuteur, quel qu'il soit ne mérite pas toute votre attention ? Après tout, vous avez choisi de l'appeler ou si c'est lui qui l'a fait, vous avez choisi de décrocher. On est d'accord ?


Que vous inspire cette photo ?

Alors, pourquoi ne pas consacrer un temps rien que pour lui ? N'en vaut-il pas la peine ? Vous me lisez et vous vous dites peut-être (parce que ça aussi c'est un truc très humain de commencer à réagir ou à juger avant même d'avoir terminé la lecture) "MAIS qu'est-ce qu'elle nous barbe celle-là !"


Sans doute, mais voyez-vous ces comportements qui je vous l'accorde ne vont pas produire des catastrophes planétaires, témoignent néanmoins :

  • de notre incapacité à être présents à l'instant et à l'autre,

  • de la difficulté d'être totalement ouverts à ce que l'on choisit de faire

  • du peu d'intérêt que nous portons à nos actes (implication ≤ 50%).

  • des impacts sur les plans physique (digestion par exemple), mental (manque de concentration et de réceptivité) et relationnel (écoute superficielle, communication de mauvaise qualité)

  • du poids que l'environnement, l'époque, la mode font peser sur notre façon de vivre.


Comment donner l'illusion d'être efficace.

Sembler très occupé, "surbooké", très demandé, hyper connecté, est sans doute un facteur d'acceptation d'un individu au sein d'un groupe, mais demandons-nous quel est le sens de cette frénésie d'activités, de ce débordement de tout, de travail, de loisirs, de réseaux sociaux, de pensées sans intérêt.



Faire plusieurs choses à la fois semble relever d'un mécanisme inconscient comme si quelque chose d'artificiel, d'acquis devenait inné, ce qui est naturellement impossible. On parle plutôt ici de formatage.


Demandons-nous objectivement si cette mode "#multitâches" ne trouverait pas son explication dans le désir de remplir nos vies et nos vides, facilement, rapidement, frénétiquement ou encore ne serait-elle pas un antidote au silence, à l'ennui, à la solitude.

Je me prépare souvent des salades de crudités que je mange à ma fenêtre, les yeux fermés. Et là, j'essaie d'identifier ce que les aller-retour de la fourchette me proposent. La #concentration ne porte pas seulement sur le goût, mais sur la texture, le croquant ou le moelleux. Je suis dedans, je mange, pas n'importe quoi, pas n'importe comment.


Et je vous assure que cela n'a absolument rien de triste. C'est comme un voyage dont les étapes seraient tout aussi importantes que la destination.

Ce qui est valable pour le fait de se nourrir l'est également pour celui de communiquer. On ne peut pas être à l'écoute de quelqu'un si l'on fait autre chose en même temps.

Vous aurez peut-être remarqué comme moi, la multiplication de ces petites pancartes pleines d'humour qui invitent les clients des boulangeries, des cafés à dire bonjour, merci, à terminer leurs conversations s'ils veulent être servis...


On ne peut pas se plaindre comme nous en avons l'habitude du manque de communication et de "chaleur humaine" et en même temps, rentrer dans le jeu de l'indifférence, voire du mépris.


Prêt pour ce petit exercice. Pour l'instant ne changez pas vos façons de faire, mais prenez l'habitude de noter sur un carnet ou sur votre smartphone (bien que le papier c'est quand même drôlement mieux...) les moments où vous êtes en train de faire deux choses en même temps.


Au bout d'un mois (ou moins si la taille de votre carnet n'est pas adaptée à votre énergie), relisez la liste et rayez tous les "duos" dont vous pourriez vous passer. Concentrez-vous sur un ! Inutile d'en faire plus, mais par contre intégrez-le définitivement.


Parce que finalement, ça ne rime à rien : vous avez tout à gagner et les autres aussi à ne faire qu'UNE CHOSE A LA FOIS.


« On ne peut admirer en même temps la lune, la neige et les fleurs. » Proverbe japonais

Pour Hélène N. avec ma profonde affection

#unechosealafois #mariegautiertherapeute #développemenpersonnel #cerveau #addiction #plateautele #perdrelecontrole #mangerenpleineconscience #commentmanger #icietmaintenant #concentration #frénésie #surbooké #remplirlevide



MARIE GAUTIER THÉRAPEUTE

PARIS

info@mariegautier.com

TEL +33 06 16 07 57 17

CONSULTATIONS

sur rendez-vous uniquement

Du dimanche au jeudi au cabinet

12, rue Blanche - 75009 PARIS

ou à domicile

 

  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon
  • LinkedIn - Black Circle